top of page

Pourquoi la cuisine ?


Obélix est tombé dans la potion magique, et moi, Justine, c'est dans la passion magique que je suis tombée.


La vie, l'univers, le destin, name-it as you wish... a bien fait les choses. Outre le fait d'être une passion qui rime avec mon nom, la cuisine, s'est avéré être formidable cadeau soit: un remède à tous mes maux.

Dépression, intimidation, anxiété, choc post-traumatique, obésité et conflits familiaux se sont guéris par la cuisine. Fou de même.



J'avais environ 6 ans quand j'ai compris que je pouvais créer de la joie en offrant un morceau de pain aux bananes à mon père.


J'avais 9 ans quand j'ai compris qu'il m'était inutile de parler pour connecter avec ma mère. Que même si nous avions de la difficulté à nous comprendre, à échanger sans tomber dans une forme de confrontations, nous étions capables de cuisiner... ensemble. La recette, les ingrédients devenaient les maîtres. Nous nous laissions guider. C'était doux, paisible, ressourçant, pour elle et pour moi. Au secondaire, rapidement j'ai compris que j'étais différente (mais pour vrai, qui ne se sent pas à un moment ou l'autre de sa vie "différent(e) " des autres...).


En moi, l'envie de me faire accepter. L'envie d'appartenir à un groupe. Plus je me sentais rejetée, plus j'avais le besoin de me sentir aimée et intégrée. La p'tite fille de 6 ans n'étant jamais bien loin... Et si je créais de la joie avec de la nourriture...


Cupcakes, biscuits et autres pâtisseries sont devenus mes alliés pour me faire des amis. J'amenais 24 cupcakes à l'école et... un couteau pour les séparer en 2 et faire plus d'heureux. À y repenser, c'est quand même drôle comment je m'y prenais pour ne pas me sentir à part, aujourd'hui je comprends que possiblement ce n'était pas avec ce type de gens que mon énergie vibrait, mais dans ces années-là, "fitter in" était tout ce que je voulais !


Je me faisais même inviter dans les partys... à condition que j'amène telle ou telle chose. C'est devenu mon véhicule pour me sentir appréciée. Chaque fois que j'allais quelque part, je ressentais le besoin d'apporter un petit quelque chose culinaire (c'est encore un peu le cas hihi). De la joie. C'est ce que je souhaitais lire sur le visage de mes dégustateurs. Puis il y a eu d'autres embûches, une dépression à l'âge de l'adolescence, jumelé à un choc post-traumatique. Ça aussi, je l'ai traversé grâce à la cuisine.


Avec ma famille, mes amies... Je me souviens qu'avec Camille, on marchait jusqu'au IGA, qu'on revenait avec nos victuailles et qu'on se concoctait un plat de reine. Ça me remplissait de bonheur. J'ai toujours senti que le temps s'arrêtait. Que ce moment était sécuritaire. Exempt de jugement. Exempts de pression. Juste ici, maintenant, moi, les aliments, les rires & ceux que j'aime.


Puis une fois que j'ai eu étudié en restauration, j'ai instauré de la pression à cet instant. Je me suis mis à éviter les temps de popote à la maison, puisque c'était devenu "un travail", un endroit où je me devais de performer. J'en suis même venu à complètement perdre mes repères alimentaires et être considéré comme obèse. (Tu peux lire d'ailleurs sur le sujet, ce qui m'a fait dire BYE BYE BOSS). Puis je me suis reconnecté à mon pourquoi, à l'essence de pourquoi j'aime tannnnnt cuisiner : créer de la joie et du calme dans ma tête.

J'ai compris que le talent pour la cuisine qu'on m'a offert est en fait une clé pour débarrer une foule de solutions.


- Me permettre de connecter avec des gens

- Créer (moi qui suis une créative hyperactive)

- Bien m'alimenter (savoir comment cuisiner les aliments et leur donner plein de saveurs) - Expérimenter le moment présent (là où l'anxiété disparaît)

- Reprendre du pouvoir sur ma vie (savoir que je suis la créatrice de mon bien-être et de mes habitudes)

- Stimuler mes 5 sens

& tellement plus.



Clique sur le lien PDF pour imprimer ton aide-mémoire "à coller" sur ton frigo !

Aide-Mémoire_JustineCuisine
.pdf
Télécharger PDF • 57KB

Je suis reconnaissante tous les jours de cadeau de l'univers. Je me dis que ce "secret" hihi qui m'a été confié, se doit d'être révélé (t'ai-je déjà dit que je suis vraimennnnnnnt pourrie pour garder des secrets ?). Tellement peu doué pour garder ceci pour moi que j'offre une conférence complète sur ce sujet:

Cuisiner et colorer son assiette pour vaincre l'anxiété

Chez toi entre amies, au bureau sur l'heure de lunch (ou en heure de travail hihi), dans un centre communautaire ou tout autre lieu, je viens à toi ! Pour un moment de partage de mes découvertes et pour apprendre à te connaître. Écris-moi pour connaître tous les détails. Au plaisir de te voir "en vrai" et te partager mes secrets encore plus !

Note au lecteur : Il s'agit de conseils purement basés sur l'expérience personnelle de Justine et tirés de ses recherches personnelles. Ceci ne remplace PAS l'avis d'un professionnel de la santé (médecin, psychologue). C'est un message de douceur et d'espoir pour démontrer que c'est possible une vie légère. Justine ne peut pas être tenu responsable des actions posées suite à la lecture de ces écrits ou autres de ses créations. Le lecteur est responsable de son cheminement. Justine a eu recours a de la consultation professionnelle et de l'accompagnement adapté, ce qui vous est fortement recommandé si vous ressentez des symptômes s'apparentant à des troubles de santé mentale.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page